Stefano Massini

  • 11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui.
    15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l'insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu'aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d'exercer ?
    Cette épopée familiale, économique et biblique, qui a reçu le prix Médicis - essai et le prix du Meilleur livre étranger - fiction, nous entraîne au coeur de l'histoire du capitalisme en nous contant une certaine histoire de l'Amérique.

  • Comment est né le football féminin en Angleterre ? Par ce hasard qui ne fait jamais rien au hasard. Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l'usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d'une inspiration subite, donne un coup de pied dans l'espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en briques rouges de 330 pieds de long par 240 pieds de largeur.
    Aussitôt, les dix autres femmes présentes lâchent leur casse-croûte et se lèvent du muret où elles étaient assises en rang d'oignons pour se mettre à courir aussi. Ce simple coup de pied aurait pu les tuer. Car la balle est un prototype de bombe légère destiné à calculer la trajectoire de chute, avant de massacrer l'ennemi. Mais la bombe n'explose pas. C'est leur coeur qui explose. Ce coup de pied vient de leur sauver la vie, à toutes.

  • Les déléguées du personnel de chez Picard & Roche sont aux abois : elles doivent décider de l'avenir de leur usine, vendue à une multinationale. Les nouveaux actionnaires « restructurent ». Seule condition posée au maintien de l'emploi : une réduction du temps de pause déjeuner des deux cents ouvrières de l'usine. 7 minutes par jour pour échapper au plan social. Les ouvrières accepteront-elles unanimement ce marché féroce ? Quelle est la valeur des acquis sociaux ? Cette pièce de Stefano Massini est inspirée d'une histoire vraie survenue dans une usine d'Yssingeaux en France, en 2012.

  • Notre monde est difficile à décrypter. Et s'il nous manquait seulement le vocabulaire pour le comprendre ? Stefano Massini part du principe qu'il en faut de nouveaux pour définir le monde. Que cela ne tienne. Voici son dictionnaire. Le dictionnaire des mots inexistants.

  • Trop lointaines ou trop longues, il est des guerres qui n'intéressent personne. À Grozny, la guerre est finie, officiellement, mais derrière les mitraillettes et les chars, la Russie est toujours là. Unique journaliste russe à avoir couvert la guerre en Tchétchénie, Anna Politkovskaïa, non-rééducable, du titre que lui donne l'État major russe, n'est pas là pour juger. Les faits parlent d'eux-mêmes. Régulièrement menacée, elle revient sans cesse sur le terrain, rapportant les propos de ceux qui témoignent - au péril de leur vie. En octobre 2006, la journaliste est retrouvée assassinée dans la cage d'escalier de son immeuble.
    La pièce traite avec respect, effroi et lucidité de deux camps qui se déchirent. Grozny dévastée, le bonheur insensé d'avoir de l'eau courante, le réveil dans un lit d'hôpital après une tentative d'empoisonnement. Les lettres disent l'indicible, la violence du dehors. Stefano Massini impose une langue radicale et glaciale : si chaque scène existe comme un monologue individuel, il crée une continuité, en reliant les histoires entre elles. Après chaque partie, on descend dans le " Buio ", l'obscurité.
    Stefano Massini a reçu, en 2005, le Premio Pier Vittorio Tondelli, le plus important prix de dramaturgie contemporaine en Italie. Le président du jury Franco Quadri a loué son écriture comme " claire, tendue, rare, caractérisée par une haute efficacité d'expression, qui est à même de rendre aussi visuellement les tourments des personnages en immédiate férocité dramatique ".
    Il y est aussi question de théâtre : quand la parole est muselée, quelle échappatoire reste-t-il face au silence ? Quel rôle le théâtre peut-il encore jouer quand on sait que, dans le temps de la représentation, en Tchétchénie l'enfer continue ?

  • Le 15 septembre 2008, la banque d'investissement Lehman Brothers fait faillite, entraînant les bourses mondiales dans sa chute. Le nom de cette entreprise devient alors indissociable de la crise économique que nous connaissons et sa faillite devient le symbole de la crise d'un système entier, un système qui avait fini par échapper à ses créateurs. Dans Chapitres de la chute, Stefano Massini s'empare de ce sujet brûlant dans une forme théâtrale qui s'inspire du conte : il retrace l'histoire de Lehman Brothers depuis l'arrivée d'Henry Lehman sur le sol américain en 1844. Il raconte comment le magasin de coton s'est peu à peu transformé en banque d'investissement et, en creux, nous fait découvrir l'élaboration empirique du système capitaliste. Toute l'histoire de Lehman Brothers est tendue vers sa fin connue et attendue. Chaque étape de l'ascension est une étape de plus vers la chute. Mais c'est le spectateur qui mènera sa propre réflexion grâce aux indices, préfigurations et pressentiments de la chute qui jalonnent la pièce.
    Dans cette saga familiale, Stefano Massini nous donne des clefs pour réhumaniser une histoire et une crise qui nous dépassent. C'est un conte moderne écrit par un obsessionnel du détail.

  • Terre noire ; O-dieux

    Stefano Massini

    • L'arche
    • 18 Janvier 2017

    Reprise de la tournée d'Irina Brook en janvier 2017 pour « Terre noire » (Lyon, Marseille, La Rochelle, Arcachon) avec Romane Bohringer.
    Mise en scène de « O-dieux » à venir par Arnaud Meunier, de janvier à mai 2017. Passage à Paris au Rond-Point et grande tournée partout en France.

    Dans Terre noire une mutinationale, Earth Corporation, tente d'expulser des petits propriétaires de champs de canne à sucre dans le Transvaal en pleine Apartheid, pour faire de l'agriculture locale une exploitation massive et intensive. Refusant de céder à la loi du plus fort, un paysan intente un procès à la compagnie. David contre Goliath. Écrit en 2011, O-dieux aborde avec finesse et un certain sens de l'humour la question du conflit israélo-palestinien à travers un prisme humain : le parcours de trois femmes, trois identités portées par une même comédienne.

  • LADIES FOOTBALL CLUB Nouv.

empty