Bernard Valgaeren

  • En novembre 2012, Bernard Valgaeren entamait une grève de la faim à Sanary sur Mer, installé sous une tente dans le kiosque à musique. Il protestait contre une décision du gouvernement qui lui refusait l'obtention d'un visa pour faire venir en France son fils adoptif du Burkina Faso, Jean-Eudes. Lors d'un séjour à Ouagadougou en 2003 pour aider à la construction d'un orphelinat, Bernard rencontre Jean-Eudes (7 ans). Bernard l'adopte et tout semble aller bien du point de vue administratif jusqu'à ce qu'on trouve une faille dans le dossier : la monoparentalité de Bernard. Bernard est homosexuel : sans que ce ne soit jamais mentionné, c'est là que se cache le motif du refus. Le tout est construit en va et vient entre le kiosque à musique et des rétrospections vers l'histoire de Jean-Eudes.

  • Sourd profond, Bernarreke naquit en 1949 et vécut 10 ans dans un petit village fl amand très catholique. Vers 4 ans, sa maman découvrit qu'il était sourd. La vie de Bernarreke ne fut pas aisée, mais il était volontaire. Aidé par sa mère, il apprit à lire et à écrire. Puis il commença à lire sur les lèvres, à comprendre les autres... et enfi n les mots éclatèrent. Si le thème central est la lutte de l'enfant pour s'inclure dans le monde des entendants, une analyse, à la fois drôle et grave, des vies et moeurs de l'époque jalonnent les pages. La sexualité naissante de Bernarreke est abordée par petites touches : Bernarreke lie une relation d'amitié avec un garçon de 4 ans son ainé. Le rapprochement de ces deux êtres, en quête de reconnaissance, glisse lentement vers un attachement plus intime.

  • Années 60. Après une enfance passée dans un petit village flamand, Bernarreke le petit sourd, se retrouve dans le sud de la France à Sanary-sur-Mer.
    Après l'abandon du père resté en Belgique, Bernarreke et sa mère Zette, voient leur rêve de rachat d'un petit hôtel s'éteindre. Quelques bagages sous le bras, ils trouvent refuge chez Mr Mercier. Zette fait des ménages et Bernard est inscrit, non sans mal, à l'école où il passe de la 5e au CM1. L'intégration de personnes handicapées dans un établissemnt public est impensable et le placement en institution par la DASS est monnaie courrante. Une époque marquée par la fin de la guerre d'Algérie, l'arrivée des rapatriés, le racisme et les questionnements d'un adolescent face à la venue de la tant attendue mais si troublante puberté.

empty