Tourisme & Voyages Monde

  • Depuis 2001, l'Agence France-Presse présente une sélection de ses meilleures photos illustrant l'année écoulée. En 2016, la crise des migrants, le conflit syrien, les attentats sur le sol européen sont autant de sujets où l'expérience et l'engagement des photographes de l'AFP se matérialisent à travers des images fortes et tenaces.
    2016, c'est à la fois l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis et l'attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan. C'est également l'année du Brexit, du tournant autoritaire pris par Recep Tayyip Erdogan en Turquie, de la destitution de Dilma Rousseff au Brésil et de manifestations populaires massives, comme celles des mineurs en Bolivie ou contre la loi travail en France.
    Avec plus d'un million de photos prises en 2016, l'AFP a également largement illustré une année riche en événements sportifs et culturels : les succès de Xavier Dolan, d'Usain Bolt, de Teddy Riner ou de la troupe des Rockettes sont rendus ici dans toute leur vivacité.
    Grâce à un réseau de photographes répartis tout autour du globe, cette sélection de l'AFP propose en outre des clichés insolites qui témoignent de la très grande diversité des occupations humaines et du rapport, parfois tumultueux, que l'homme entretient avec son environnement.
    L'Agence France-Presse (AFP) est l'une des trois agences mondiales d'information, avec un réseau planétaire de deux cents bureaux dans cent cinquante pays « couvrant » l'actualité internationale 24 heures sur 24 en texte, photo, vidéo, infographie et multimédia. Sa production mondiale de plus de 3 000 images par jour, assurée par quelque quatre cents photographes, est une référence mondiale et reçoit chaque année de nombreux prix internationaux.

  • Les régions Rhone-Alpes et Auvergne, de Lyon à Vichy, de Saint-Etienne à Grenoble, de Valence à Clermont-Ferrand, et jusqu'en Saône-et-Loire, ont entretenu - et entretiennent encore - une relation unique avec ces voyageurs, travailleurs, artistes, soldats et rapatriés venus des Suds. Depuis la fin du XIXe siècle, Lyon a été une Capitale des outre-mers qui a rivalisé avec Bordeaux et Marseille et joué un rôle majeur dans l'entreprise coloniale ou en Extrême-Orient. Le temps des expositions coloniales et ethnographiques accompagne l'entrée dans le XXe siècle et inaugure un flux continu vers la métropole. Cette présence est alors marquée par l'arrivée d'hommes et de femmes venus des quatre coins du monde : travailleurs et étudiants chinois, familles et réfugiés arméniens, soldats et étudiants d'Afrique noire, militaires, travailleurs et militants du Maghreb, recrutés indochinois et rapatriés vietnamiens ou d'Algérie...
    Ce livre est aussi l'histoire d'un regard posé sur ces centaines de milliers de migrants qui sont aujourd'hui une composante essentielle de l'identité locale, mais il est aussi une sorte d'album de famille qui invite à un voyage dans la mémoire. Car, toutes les identités se croisent, tous les paradoxes prennent forme, tous les engagements s'affirment, tous les rêves s'annoncent dans ce récit, riche d'une histoire sans équivalent en métropole.
    À travers des centaines d'images exceptionnelles et inédites rassemblées dans cet ouvrage, on a le sentiment que ces régions traversées par le Rhône, la Loire et l'Allier sont un espace unique ouvert sur les cultures du monde.

empty