Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • Quelle est l'origine d'expressions familières : « Je t'aime grave », « Rouler un patin, une pelle, une galoche » ? Quelle différence fait-on entre « ballade » et « balade » ? Dit-on « courir » ou « encourir un risque » ? Que faire de ces tics de langage qui nous ont envahis : « c'est clair », « lol », « proactif », « scotcher », « c'est culte », « performer », « c'est plié » ? Dit-on « de concert » ou « de conserve » ?

    Lancé en octobre 2011, le site Dire, ne pas dire de l'Académie française connaît un succès croissant. Aux questions les plus variées des internautes sur des difficultés de langue, les académiciens et les linguistes du Quai Conti apportent des réponses claires et argumentées, notamment aux emplois fautifs, aux abus de sens, aux néologismes ou aux anglicismes. Les multiples interrogations sur l'omniprésence d'un vocabulaire technologique ou sur l'irruption de mots étrangers, véhiculés par les médias et la mondialisation, trouvent ici des réponses passionnantes. Car l'Académie française, loin d'être un gendarme, est aussi attentive à la nécessité d'enrichissement de la langue française qu'à la lutte contre l'appauvrissement du vocabulaire.

    Ce livre reprend une sélection de près de 600 entrées, effectuée par des académiciens membres de la commission du Dictionnaire. En se confrontant à des questions d'usage pratique, à des cas concrets et quotidiens, en n'éludant aucune difficulté, ce travail constitue un vif hommage à l'intelligence et aux subtilités de la langue française.

  • Quelle est l'origine d'expressions familières : Je t'aime grave - C'est plié ! - Rouler un patin, une pelle, une galoche ?

    Comment le mot humeur est revenu d'Angleterre transformé en humour ?

    Que veut-on dire par l'expression fils d'archevêque ?

    Comment le sens d'un mot est-il changé par un accent (Bohême et bohème), le genre (maroufle), une majuscule (le pont, le Pont) ?

    D'où viennent des expressions étranges comme Rendre un cimetière boss ?

    Qu'ont de commun punaise et pin-up ? Banquier et saltimbanque ? Penser, pendre, poser, et payer ?

    Pourquoi le pou est-il ambivalent dans fier comme un pou et laid comme un pou ?

    Quelles différences entre pleuvioter, pleuviner et pleuvasser ?

    Pourquoi des mots comme ribouis, renchérie, chacunière ou andain ont-ils disparu du langage courant ?

    À l'Académie française, on écrit le dictionnaire ou des ouvrages sur l'usage de la langue (Dire, ne pas dire). Mais, dans le prolongement de leur rôle de gardiens de la langue, les membres de la vénérable Compagnie ont à coeur aussi de se livrer à des exercices d'admiration pour les nombreux cas où s'exprime le génie français : finesse, inépuisable inventivité, capacité métaphorique, humour...

    Goûtons à ces savoureux bonheurs et surprises, à ce divertissant hommage à la prodigieuse vitalité de la langue française.

empty