• La pensée blanche

    Lilian Thuram

    Un jour, je demande à mon plus ancien ami :
    « Éric, tu as bien conscience que moi, je suis noir ?
    - Ouais.
    - Mais si moi, je suis noir, toi, tu es quoi... ?
    - Ben, je suis normal ».
    Ce drôle de mot, « normal », a été pour moi comme un détonateur. J'ai réalisé brutalement que les Blancs ne se voient pas blancs et, plus largement, qu'ils n'ont pas conscience de la position de domination dans laquelle l'histoire les a placés. Pourtant, quand on leur demande : « Est-ce que vous aimeriez être traités comme la société traite les personnes noires ? », tous sans exception répondent : « Non. » C'est bien qu'ils savent. Mais que savent-ils vraiment ? Et pourquoi l'acceptent-ils ?
    De ces interrogations est né cet essai, où j'essaie de décrypter la manière dont la supériorité blanche s'est enracinée dans les esprits au fil des siècles, au point de sembler « aller de soi » encore aujourd'hui. C'est cela, la pensée blanche : je parle, je signifie aux autres ce qu'ils doivent être, mais personne n'est autorisé à parler de moi. La longue domination des hommes sur les femmes fonctionne selon le même principe.
    Ce livre revisite tout d'abord certains pans de l'histoire : les conquêtes coloniales, l'esclavage, les empires, le Code Noir, l'instrumentalisation de la science et de la religion, la post-décolonisation et le pillage des ressources naturelles, le vol du patrimoine africain... Il examine les mécanismes intellectuels invisibles qui assoient la domination des Blancs. Il désigne le racisme ordinaire de nos sociétés, tissé d'une succession de petits faits parfois connus, parfois pas du tout : joueurs de football noirs accueillis par des cris de singe, discriminations à l'embauche, contrôles policiers au faciès, politique de « quotas » des minorités...
    Pour autant ce n'est pas un livre « anti-Blancs » : il ne s'agit pas pour moi de pointer quiconque du doigt. Je ne demande qu'une seule chose : qu'on ouvre les yeux avec honnêteté et lucidité sur des faits. Mon rêve est que nous soyons capables d'affronter les problèmes sans préjugés, comme des femmes et des hommes qui descendent tous du même ancêtre. Ce livre entend participer à sa manière à la libération des esprits pour que nous puissions un jour dépasser les couleurs de peau, pour finir par nous considérer comme ce que nous sommes : des êtres humains.

  • Saviez-vous que le Grec Ésope, inspirateur des fables de La Fontaine, était d'origine africaine ? Que la première déclaration des droits de l'homme a été théorisée au Mali un demi-siècle avant la nôtre ? Que le Noir Matthew Henson fut le premier conquérant du pôle Nord ? Cet ouvrage présente 40 personnalités noires qui ont marqué l'Histoire, autant que la vie de l'auteur, Lilian Thuram. Un appel à la tolérance et un enrichissement de l'imaginaire collectif.

    Lilian Thuram, né en Guadeloupe en 1972, a connu une carrière prestigieuse de footballeur international. En 2008, il a créé la Fondation Lilian-Thuram, Éducation contre le racisme. Chevalier de la Légion d'honneur, il est également membre du Haut Conseil à l'intégration, et parrain du collectif Devoirs de mémoire.

  • « Après Mes étoiles noires, Lilian Thuram continue son travail pédagogique et militant pour une société métissée, plurielle, riche de ses différences.
    Pour défendre son combat autour de sujets tels que les religions, le métissage linguistique, les origines de la pluralité, l'inégalité homme-femme, il convie : Jean-Didier Vincent, Yves Coppens, Marylène Pathou-Mathis, Carole Reynaud-Paligot, Chéri Samba, Louis Sala-Molins, Françoise Héritier, Caroline Mécary, Michel Wieviorka, Henriette Walter, JR, Odon Vallet, Elisabeth Caillet, Françoise Vergès, Bruce Clarke, Tzvetan Todorov, Pascal Boniface, Patrick Zachmann, Marie Rose Moro, Doudou Diéné, Grand Corps Malade, Ninian Van Blyenburgh, Arsène Wenger, Plantu, Virginie Raisson.
    Un livre utile, passionnant et fédérateur.

  • La vie de Nelson Mandela racontée par Lilian Thuram.
    "J'aimerais vous raconter l'histoire de Nelson Mandela, un homme qui, pour moi, est un super héros. Mais pas un héros comme Spiderman ou Wonderwoman, non. Quand on entend son nom, on pense à ces mots : courage, liberté, sagesse, fierté, réconciliation. Il nous donne confiance en l'être humain."

  • "Pourquoi continuons-nous à penser qu'il y aurait des cultures supérieures à d'autres ? Pourquoi nous obstinons-nous à enfermer l'Autre en privilégiant une des composantes de son identité, en disant qu'il est "noir", qu'il est "blanc", qu'il est "musulman", qu'il est "juif", qu'il est "homosexuel" ou que "c'est une femme" ? Pourquoi les pauvres sont-ils toujours les plus stigmatisés ?"

  • " Souvent, je me demande ce que serait devenu Lico, le petit garçon d'Anse Bertrand, si sa maman n'avait pas eu un jour le courage de déraciner sa tribu - "comme le dit si bien une cousine" - pour l'emmener en France.
    Que serait devenu l'adolescent, surnommé "jambes d'allumette", s'il n'avait pas reçu une éducation antillaise mêlant le respect pour sa mère et son frère aîné à la peur de leurs réprimandes ? Aurait-il rejoint une bande de son âge pour exister ? Que serait devenu le jeune joueur de l'AS Monaco, si des examens cardiaques approfondis, qu'il a effectivement dû passer, avaient décelé une malformation héréditaire ? Que serait devenu l'arrière droit de l'équipe de France si celle-ci avait perdu 1 à 0 la demi-finale France-Croatie du Mondial 1998 ? Lorsque je prends mon maillot de club ou celui de l'équipe de France et que je lis "Thuram" au dos, j'ai l'impression que c'est une blague : il est impossible que l'enfant d'Anse Bertrand et des Fougères soit devenu footballeur professionnel.
    Je suis entre le rire et les larmes. Aussi longtemps que l'image de ce petit garçon m'habitera, je crois sincèrement qu'elle me donnera la force d'avancer : elle me rappelle que l'existence n'est qu'un jeu où vous êtes simplement un acteur de passage. "

  • De la Préhistoire les plus vieux ossements humains ont été découverts en Afrique aux temps modernes, le Noir ne vécut pas que de larmes et d'armes. Qui sait que le Grec Ésope, inspirateur des fables de La Fontaine, était d'origine africaine ? Que certains Pharaons d'Égypte étaient noirs ? Qui connaît l'existence de la Charte du Manden, la première déclaration des droits de l'homme, théorisée au Mali cinq cent soixante-sept ans avant la nôtre ? Qui sait que le grand poète russe Pouchkine était d'origine camerounaise ? Que le Noir Matthew Henson fut le premier conquérant du pôle Nord ? Que de nombreux chercheurs noirs sont à l'origine de ce qui fait notre quotidien, comme par exemple la transfusion sanguine, les feux de circulation ou l'antenne parabolique ? Destiné à tous les publics, cet ouvrage raconte le destin d'environ 40 personnages noirs qui ont aidés Lilian Thuram à forger son estime de soi, à éviter la victimisation et à déconstruire le racisme. Ces portraits de femmes et d'hommes de tous les temps sont fondés sur les lectures et les entretiens de l'auteur avec des spécialistes et des historiens. Cet ouvrage est écrit en collaboration avec Bernard Fillaire qui témoigne : " À travailler à ce livre avec Lilian Thuram, j'ai découvert un homme qui sait de quoi il parle, et qui parle pour tout le monde. J'ai débarqué dans un continent où j'ai été très bien accueilli : Toussaint-Louverture, Césaire, Billie Holiday, Mohammed Ali, Luther King... vous réconcilient avec vous-même. Un émerveillement. Il me semble que tout lecteur de ce livre grandira de quelques centimètres. " Un livre engagé, un exercice d'admiration, au bénéfice de tous.
    Lilian Thuram, âgé de 37 ans, a connu une carrière prestigieuse de footballeur international : champion du monde en 1998, champion d'Europe en 2000, vice-champion du monde en 2006, ainsi que de nombreux titres en club. Il détient le record de 142 sélections en équipe de France. Il a créé en 2008 la " Fondation Lilian Thuram, éducation contre le racisme ". HYPERLINK "http://www.thuram.org" www.thuram.org

  • Vivre vraiment ensemble ! C'est l'espoir qu'a toujours eu Lilian Thuram. Il a concrétisé ce souhait en créant en 2008 sa fondation Éducation contre le racisme. Mais depuis le 7 janvier 2015, l'urgence s'est faite encore plus forte et il a décidé de co-écrire avec Jean- Christophe Camus un livre destiné aux plus jeunes afin qu'ils prennent conscience que ce futur un peu utopique est désormais entre leurs mains.

  • En 1980, Mariana Thuram quitte sa Guadeloupe natale en laissant derrière elle ses cinq enfants âgés de 7 à 15 ans pour trouver du travail à Paris, et espérer ainsi leur offrir une vie meilleure. Lilian Thuram, en compagnie de Jean-Christophe Camus et de Sam Garcia, nous raconte l'histoire de sa mère et de ceux et celles qui forgèrent sa pensée. Des histoires extraordinaires qui lui offriront un destin exceptionnel.

  • La présence de familles de réfugiés dans le village de nos super-héros divise. Certains disent qu'ils pourraient régler leur problème chez eux, d'autres expliquent que ces familles n'ont pas le choix. Lorsque deux enfants réfugiés arrivent en classe pour la première fois, nos super-héros vont pouvoir se faire leur propre opinion et de nombreux préjugés vont tomber grâce à un trépidant match de foot !

  • Notre Histoire dresse le portrait d'hommes et de femmes qui ont inspiré Lilian Thuram tout au long de sa vie et de son parcours professionnel, et raconte son arrivée en France et ses débuts dans le milieu du football.

    Tout en découvrant les portraits de personnages de couleur noire qui ont marqué l'Histoire, comme le pharaon Taharqa, le poète Esope ou l'activiste Angela Davis, le récit met en scène Lilian Thuram durant ses premières années de footballeur jusqu'à son engagement par le club de Monaco, prémices de sa carrière internationale et de ses titres de Champion du Monde 98 et d'Europe en 2000.

  • Recueil de chroniques parues dans Charlie Hebdo depuis l'instauration du ministère de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité Nationale, par RESF (Réseau Immigration Sans Frontières), illustrées par les dessinateurs de Charlie Hebdo, avec une préface de Lilian Thuram.
    RESF présente plus de cent cas d'expulsions d'immigrés qui ont famille, enfants, une vie en France.
    Sous Sarkozy, c'est «La France, tu l'aimes ET tu la quittes!» Un livre militant et révolté.

  • « Je suis Français, j adore l équipe de France, je l ai soutenue de tout mon c ur depuis le début de la compétition, et j ai l immense chance de me trouver au Nid d Oiseau en ce jour de finale. Mais aujourd hui, je suis pour le Sénégal.La grande vedette de cette équipe s appelle Mamadou Diouf. C est lui qui m a invité ici. C est mon ami d enfance. Agé de vingt-six ans, il culmine au sommet de sa gloire, avec un palmarès déjà exceptionnel. Il espère remporter, après cette Coupe du monde, son deuxième Ballon d or. Tout le Sénégal et toute l Afrique comptent sur ce joueur d exception pour battre la France au terme d un match que chacun annonce très serré ». 10 juillet 2026 la France affronte en finale de la Coupe du monde de football la sélection nationale sénégalaise. L attaquant phénoménal des Lions de la Téranga, Mamadou Diouf, marque un doublé et élimine les Bleus.Pourquoi la France perdra-t-elle la Coupe du monde en 2026 ? Léo, l ami d enfance de Mamadou Diouf, raconte. Quinze ans plus tôt, ils jouaient ensemble dans un petit club de banlieue parisienne. Tout allait pour le mieux jusqu au jour où...

empty