Contre-pied

  • « Comme le mur de gauche qui touche le mur de droite indéfiniment et définit ce mur comme étant un mur de gauche de celui qui vient à côté du mur pas encore dépassé quand la limite du mur dans son recoin le plus infime délimite le mur d'après le mur de gauche qui touche le mur de gauche qui touchait le mur devenu de gauche qui perd son nom dès la limite franchie car les noms sont limités par la droite et la gauche se limite toujours à son nom et parfois au non, la gauche dit souvent non quand la droite avance sans dire le sien [...]. » Patrice Luchet

empty