• Le serment

    Thomas Lilti

    « Parfois je me demande ce qui est du domaine de la fiction et ce qui est du domaine de la réalité. Qu'est-ce que j'ai inventé pour mes personnages et qu'est-ce que j'ai vraiment vécu ? Est-ce que moi je les ai passés, mes diplômes ? J'ai des montées d'angoisse. Qu'est-ce qui prouve, là, maintenant, que je suis réellement médecin ? On pourrait essayer de trouver des gens qui voudraient témoigner pour moi. On pourrait essayer de retrouver un exemplaire de ma thèse, mais j'ai cherché et je ne sais pas où est ma thèse, elle n'est pas à la bibliothèque universitaire, j'ai appelé, ils n'ont pas de traces de ma thèse de docteur en médecine. Elle doit être quelque part chez mes parents mais la seule chose que j'ai trouvée, c'est un petit papier du médecin qui a été mon directeur de thèse, et dans son CV il y a marqué qu'il a été le directeur de la thèse de Thomas Lilti. Ça me rassure un peu, mais est-ce que cela prouve que je suis docteur en médecine ? ».

    Ancien médecin devenu réalisateur, brutalement à l'arrêt du fait du confinement, Thomas Lilti s'engage comme bénévole à l'hôpital où il tournait quelques jours plus tôt dans des services désaffectés, transformés en plateau de cinéma. Saisissant retour de l'autre côté du miroir, en pleine crise sanitaire, dans un grand hôpital de Seine-Saint-Denis.
    Un retour si bouleversant qu'au fil des jours, il s'interroge à voix haute. Qu'est-ce que la vocation de médecin ? Que cache le secret médical ? Et ce monde très hiérarchisé autour du sacro-saint « docteur » ? Qu'est-ce qui fait un bon médecin ? Quelle place pour le patient ? Comment s'exerce réellement ce fameux serment d'Hippocrate, fondateur de l'exercice de la médecine ? Comment trouver sa place lorsqu'on est soi-même fils de médecin ?
    Réflexion unique sur l'engagement des soignants, l'évolution du domaine de la santé, l'éthique médicale, le réel et la fiction, Le serment est aussi le récit d'un parcours initiatique passionnant. Par son humour, sa façon d'aller au plus juste de sa pensée, ses certitudes et ses doutes, son talent de conteur, Thomas Lilti invente une voix unique. Elle nous invite à découvrir les paradoxes fascinants d'un monde aux secrets si bien gardés.

  • Karine Lacombe nous ouvre les portes de son service d'infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine. Depuis mars, elle et son équipe sont confrontés à un virus qu'ils n'avaient jamais vu sous leur microscope : le Covid-19. Comment se prépare-t-on au combat ? Comment organise-t-on son service ? Quelles sont les péripéties du quotidien ? Y-a-t-il une différence quand on trouve un article défini au féminin devant le nom de sa profession, médecin ? Grâce au trait franc et spontané de Fiamma Luzzati, nous suivons caméra à l'épaule Karine Lacombe dans ses réflexions, son quotidien de soignante dans un hôpital sous haute tension.
    Un reportage dessiné incarné, pédagogique et informatif pour mettre en perspective la crise du coronavirus et celle de l'hôpital public.

  • Les auteurs de ce livre ont vécu de l'intérieur cette crise sanitaire sans précédent.

    Frédéric Tangy est directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur. Son laboratoire a conçu et mis au point, en seulement quelques mois, un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier, en tant que médecin militaire, s'est occupé du dépistage du virus et de la mise en place des mesures de protection au sein des armées ; il a lui-même expérimenté l'infection.

    Ce livre procède de leurs regards complémentaires.

    En un an, un virus jusque-là inconnu a surgi et a envahi toute la planète. D'où vient-il ? Pourquoi s'est-il réveillé ?

    Comprendre les maladies infectieuses, expliquer comment elles ont, au cours de l'évolution, façonné notre héritage génétique et défini notre identité, rappeler le rôle capital et largement méconnu qu'elles ont joué dans le cours de l'histoire humaine - celle des batailles et des empires -, montrer combien elles révèlent notre fragilité, telle est l'ambition de ce livre.

    Mais ce livre, d'une extraordinaire richesse, raconte aussi le combat haletant de l'humanité contre l'emprise infectieuse, la quête mondiale d'une immunité, et surtout la remarquable aventure de toute une équipe, celle de l'Institut Pasteur, mobilisée pour concevoir et mettre au point un vaccin français.

  • La population augmente, vieillit, et le nombre de médecins pour la soigner s'effondre. Plutôt que mettre en place les moyens pour lutter contre la désertification médicale, nos « élites » dégradent depuis trente ans la qualité de prise en charge du patient, notamment par des méthodes qui visent à réduire le rôle du médecin, bradent la sécurité des données, et font tout pour décourager les vocations. La gestion de la Covid-19 illustre bien leur mépris des généralistes pourtant en première ligne.
    Le Dr Jean-Paul Hamon et le journaliste Daniel Rosenweg dénoncent le torpillage de la médecine libérale et les incroyables dysfonctionnements dont pâtissent patients et contribuables. Alors que les généralistes ont été ignorés lors du Ségur de la santé, ce livre propose un plan choc pour relancer cette médecine de proximité, seule garante du bon soin partout.

  • « Je rencontre des héroïnes toute la journée. Et même après 35 ans de métier, cela me bouleverse encore. J'ai écrit ce livre pour leur rendre hommage mais aussi pour rétablir certaines vérités sur le cancer du sein. Contrairement à ce que l'on entend souvent, il n'existe aucune preuve scientifique que le sucre, le stress ou les déodorants donnent le cancer, ou encore que si on modifie totalement son mode de vie et que l'on se prive de tous les plaisirs, on évitera une rechute. Tout cela relève du domaine de la croyance. Alors stop à la culpabilité ! ».

    Révolté contre les nouveaux gourous du bien-être et leurs régimes anticancer, le Dr Krishna B. Clough fait la lumière sur le cancer du sein et démêle le vrai du faux. Il répond à toutes les questions que se posent les femmes et délivre avec tendresse et humanité un message rassurant et déculpabilisant.


    Avec la collaboration d'Alix Lefief-Delcourt.

  • Le livre de Patrick Zylberman met en lumière le paradoxe du vaccin : quand il fait défaut, sa nécessité est évidente parce que les gens meurent ; quand on en dispose, certains en ont plus peur que de la maladie dont il protège, et partent en croisade... contre la vaccination.

    Si la variole a disparu, si on ne meurt plus de varicelle ou de coqueluche, c'est grâce au vaccin, l'atout majeur contre les maladies infectieuses. Qu'on l'oublie, et elles reviennent : la rougeole tue dès qu'on baisse la garde. Or, quand les épidémies sont loin, tout se passe comme si, en s'interposant entre nous et la menace qu'il rend anodine, le vaccin devenait lui-même menaçant et focalisait les craintes. Dangereux et liberticide, le vaccin ? Le Covid-19 nous rappelle surtout à quel point, sans lui, nous sommes désarmés.

    Cet ouvrage analyse les raisons du vaccino-scepticisme. Il étudie les mouvements anti-vaccin, leur histoire, leurs arguments, leur influence sur l'opinion et les réactions de l'État lors des crises sanitaires - variole, rougeole, SRAS, H1N1, Covid-19.

    Son diagnostic doit réveiller les consciences : « La gouvernance scientifique des démocraties de participation apparaît de moins en moins capable de dominer les conflits entre [...] la légitimité démocratique et la légitimité scientifique. » Un livre précieux pour comprendre les enjeux du vaccin, confronter la rumeur aux faits, et rappeler à quel point la vaccination est vitale. Parce qu'elle me protège moi et les autres, elle a une dimension éthique - dont le Covid-19 souligne l'acuité.

  • C'était là.
    C'est là que tant de cobayes humains ont subi les sévices de ceux qui étaient appelés « docteurs », des docteurs que mes deux grands-pères, disparus dans ce sinistre camp, ont peut-être croisés.
    Je suis à Auschwitz-Birkenau.
    Là, devant ce bâtiment, mon coeur de médecin ne comprend pas. Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies et donner la mort aussi cruellement ? Ils n'étaient pas tous fous, ces médecins de l'horreur, et pas tous incompétents.
    Et les résultats de ces expériences qui ont été débattus, discutés par des experts lors du procès de Nuremberg ? Ont-ils servi ?
    Quand la nécessité est devenue trop pressante, quand j'ai entendu trop de voix dire, de plus en plus fort, que ces expériences avaient peut-être permis des avancées scientifiques, j'ai ressorti toute ma documentation et je me suis mis à écrire.
    M. C.

    « Une intemporelle leçon d'éthique scientifique. » Antonio Fischetti, Charlie Hebdo.

    Ajouter au panier
    En stock

    2 Autres éditions :

  • Habituellement, lorsque l'on se rend à l'hôpital c'est pour une urgence, une consultation, une opération ou parce que l'on est atteint par la Covid. Les auteurs, eux se portent très bien.
    Pourtant ils y ont passé de longues heures. Leur tour de France des hôpitaux privés les a conduits dans différents services hospitaliers : maternité, soins palliatifs, centre anti-douleur, prise en charge du cancer, chirurgie ambulatoire... Ils en sortis, non pas guéris, puisqu'ils n'étaient pas malades - mais requinqués.
    Revigorés d'avoir observé autant d'humanité dans les relations entre les soignants et des femmes et des homes exposés souvent à la souffrance et, à d'autres moments, à la joie, lorsque l'enfant parait, notamment. C'est cette immersion dans l'univers médical que les auteurs nous proposent de partager. Un parcours de santé à la fois instructif et riche en émotions.

  • On savait que c'était l'entité la plus complexe de l'univers connu. Mais le feu d'artifice de découvertes récentes dépasse l'entendement et fait exploser tous les schémas. Votre cerveau est (beaucoup) plus fabuleux que vous le croyez. Il est :
    - totalement élastique - même âgé, handicapé, voire amputé de plusieurs lobes, le système nerveux central peut se reconstituer et repartir à l'assaut des connaissances et de l'action sur le monde ;
    - totalement social - un cerveau n'existe jamais seul, mais toujours en résonance avec d'autres. Mieux : nous sommes neuronalement constitués pour entrer en empathie avec autrui et aller à son secours.
    Ce livre aborde ces questions passionnantes avec cinq spécialistes.

  • - Que sont les virus (Covid, Grippes), d'où viennent-ils et comment fonctionnent-ils ?
    - Qu'en est-il des autres pathologies virales (Bronchite, Chikungunya, Grippe saisonnière, Mononucléose, Papillomavirus, Pneumonie, Pneumopathie, Rougeole, SRAS, Septicémie) que nous ne connaissons pas ou peu et qui pourtant existent ?
    - Quelles différences y a-t-il entre tous ?
    - Entre la grippe et le coronavirus ?
    - Quelles sont les conditions d'émergence d'une épidémie et l'enjeu majeur des tests ?
    - Quelles sont les solutions et comment s'en protéger pendant la pandémie et l'accalmie : la vaccination, les médicaments, le protocole antiviral, les petits gestes quotidiens, les traitements naturels à titre individuel et de prévention et à titre collectif dans les lieux publics ?

  • Dans ce livre, le professeur Yves Agid, neurologue, spécialiste des maladies du cerveau, nous montre que vieillir ne dépend pas seulement du temps qui passe : vieillir dépend surtout de notre cerveau.

    À partir de sa longue expérience clinique et scientifique, il nous expose sans langue de bois, mais toujours avec humour, les progrès réalisés dans la compréhension et le traitement des maladies neuro-dégénératives.

    Si on veut améliorer le bien-être des personnes âgées, il faut comprendre ce qu'on appelle vieillir : quels sont les fondements biologiques du vieillissement ? Et puisque le cerveau est en première ligne, comment se traduit le vieillissement cérébral ?

    En fait, vieillir n'est pas une maladie. C'est la vie tout simplement.
    Peut-être la plus importante partie de l'existence, et qu'on peut vivre intensément !

  • La maladie de Lyme, cette étrange infection déclenchée par une piqûre de tique, peut provoquer dermatoses, arthrites et jusqu'à des atteintes neurologiques.

    Pourquoi les patients sont-ils souvent abandonnés à leur souffrance ? Pourquoi ne traite-t-on pas plus efficacement cette maladie alors que des solutions thérapeutiques existent ?

    Le professeur Perronne, médecin et chercheur de renom, le premier à avoir sensibilisé les pouvoirs publics, raconte dans ce livre de manière claire et précise tout ce qu'on sait aujourd'hui de cette maladie et comment la guérir. Il répond également aux multiples interrogations de ceux, de plus en plus nombreux, qui sont concernés par cette affection.

    Ce livre nous aide aussi à mieux comprendre et à savoir soigner cet ensemble de maladies mal connues dues à des infections cachées, comme la maladie de Lyme.

    La vérité sur l'histoire de la maladie de Lyme et des infections cachées expliquée par le plus grand médecin spécialiste de ces maladies.

  • Depuis des siècles, les maladies neurodégénératives existent et impactent de manière particulièrement douloureuse les patients mais aussi leur entourage. Dans cet ouvrage, l'auteur reprend l'historique de ces affections, décrivant pour chacune les symptômes, les zones du cerveau concernées, les recherches cliniques actuelles, les éventuels traitements, les échecs, les succès et les espoirs. Face au caractère actuellement inéluctable de ces affections, le Dr Mespouille démontre la nécessité d'une prise en charge multidisciplinaire.
    Il insiste également sur la valeur d'une relation triangulaire étroite entre soignants, patients et proches, afin de faire face, ensemble, à ces maladies souvent dévastatrices. Porteur d'espoir, cet ouvrage insiste sur l'importance de l'accompagnement du patient et de son entourage avec ces valeurs qui nous définissent le mieux : le respect, la pudeur, l'affection, la tendresse, en un mot, notre humanité.

  • À travers une série de petites nouvelles neurologiques, Oliver Sacks explore le monde de la vision. On y découvre le récit de cas étonnants : la musicienne qui ne sait plus déchiffrer la musique (et bientôt ne reconnaît plus les objets) ; le romancier qui ne peut plus lire (mais étrangement arrive toujours à écrire) ; sa propre difficulté, à lui, Sacks, de reconnaître les visages après la perte de la vision de l'oeil droit suite à un cancer oculaire, etc.
    Cet ouvrage témoigne de la complexité de la vision et du cerveau tout autant que de la force de la capacité humaine d'adaptation. Il nous montre comment, à partir de la perception, le cerveau organise une vision cohérente et intelligible, comment cette construction peut être perturbée, et comment pourtant, même alors, on peut continuer à vivre, voire explorer des mondes nouveaux.

    1 autre édition :

  • Le docteur Laurent Schwartz a consacré sa vie à l'étude du cancer et au soin des malades, en France et aux États-Unis. Cet essai est le récit de son parcours et de ses découvertes cruciales, qui re­mettent fondamentalement en cause notre manière de considérer et de soigner les maladies.

    S'inspirant des travaux du Prix Nobel de médecine Otto Warburg, Laurent Schwartz analyse les mécanismes cellulaires et leur dérè­glement. Ses recherches montrent que le développement des tu­meurs passe par un changement du fonctionnement de ces petites usines à énergie qui vivent dans chacune de nos cellules : les mito­chondries. En particulier, la décomposition du sucre par fermenta­tion est identifiée comme centrale. Cet aspect du cancer, bien qu'il ait fait l'objet de nombreuses études, n'avait encore jamais donné lieu à des traitements.

    Cette découverte révolutionne l'approche du cancer et des ma­ladies. Loin d'être un adversaire redoutablement intelligent ou d'incarner le combat du Bien et du Mal, le cancer serait une simple erreur d'aiguillage. Et ce sont des milliers de patients incurables qui font, aujourd'hui, le pari d'une approche différente de la mala­die. Des points communs apparaissent d'ailleurs entre le cancer et la maladie d'Alzheimer, voire celle de Parkinson. Encore soignées par des spécialistes différents aujourd'hui, ces pathologies recevront demain les mêmes traitements.

    Pour des milliers de patients incurables, cette nouvelle manière de comprendre le vivant et les maladies constitue un pari et un formidable espoir.

  • La médecine s'attache à guérir la maladie. Mais que veut dire soigner la souffrance ? Derrière les maux du corps, se tiennent les peines de l'esprit. C'est en clinicien et en théologien que Thomas de Gabory dessine une conception globale de la santé. Un livre qui, dans les suites de la pandémie, éclaire notre temps.

    La pandémie de Covid-19 incite à repenser la place de la médecine dans le monde et la mission confiée aux professionnels de santé. La guérison est souvent espérée ou attendue par les personnes malades, mais elle devient parfois une exigence. Le désir de guérir est bien légitime, mais la guérison est-elle un dû ? Que faut-il attendre de la médecine, que peut-on espérer d'elle, et jusqu'à quel point peuvent aller les exigences des malades ? Qui sont ces soignants que le monde applaudit ? Sont-ils faits pour sauver, guérir, ou soigner ? Ils sont certainement ceux qui donnent un surplus d'humanité à une médecine de plus en plus technique.
    Ce livre propose une réflexion sur la médecine dans une perspective chrétienne à la lumière de la Bible, des Évangiles et des Pères de l'Église. Il éclairera toute personne qui sait que le handicap ou la maladie peuvent faire, un jour, partie de sa vie. Il donnera du sens à celles et ceux qui exercent un métier de la santé.

  • Mal connue, peu médiatisée, l'endométriose touche pourtant près d'une femme sur 10 en France.
    Souvent banalisée et ramenée à de simples règles douloureuses, cette pathologie est encore difficilement diagnostiquée, ce qui retarde d'autant une prise en charge adaptée et laisse un nombre important de jeunes filles et de femmes dans la souffrance.
    Il est donc essentiel de mieux informer patientes et médecins sur les causes, les symptômes et les traitements de l'endométriose.
    C'est la mission d'Endofrance et celle de ce petit livre.

  • L'Occident n'a cessé depuis les origines de s'interroger sur la différence des sexes. Mais parle-ton de l'homme et de la femme que l'on a encore rien dit : se réfère-t-on au genre - définition culturelle par des qualités morales, affectives, sociales... - ou au sexe - définition par des spécificités anatomiques ?
    Jamais, en effet, les deux notions ne se recouvrirent. Dès l'Antiquité, Aristote, par la définition de l'ordre des êtres, et Galien, par la définition du corpus anatomique, fondent le modèle du sexe unique, qui sera dominant jusqu'au XVIIIe siècle, et dans lequel le genre définit le sexe.
    Au XVIIIe siècle, émerge l'autre modèle de la différence sexuelle : le modèle des deux sexes, dans lequel, au contraire du premier, le sexe définit le genre : parce que, au niveau de l'anatomie comme de la physiologie, femmes et hommes sont incommensurablement différents, les genres définissent dès lors qualités, vertus et rôles selon des racines biologiques.
    Ces deux modèles, toutefois, ne se succèdent pas dans une histoire linéaire : dès le XVI> siècle, des auteurs posaient l'irréductible différence anatomique ; au XXe siècle encore, d'autres - tel Freud - pensent la sexualité selon le modèle du sexe unique... Les deux modèles coexistent dans le temps ; si leur prégnance sur les esprits peut être liée à des évolutions générales - économiques, culturelles, sociales - elle ne peut en aucun cas être strictement expliquée par celles-ci, et moins encore par les progrès de la connaissance anatomique qui se moulent le plus souvent dans les représentations dictées par chacun de ces modèles...

    1 autre édition :

  • La médecine du bon sens

    Michel Lejoyeux

    • Lattes
    • 17 Octobre 2018

    Il a fallu des milliers d'années pour arriver au stade actuel du développement de la médecine. Mais aujourd'hui son extraordinaire sophistication nous a fait perdre la connaissance des ressources naturelles dont notre corps dispose pour faire face à la maladie et à la mélancolie.
    De l'homme préhistorique aux sages orientaux, des premiers savants grecs aux alchimistes de la Renaissance, à  chaque étape de notre évolution, une forme de médecine du bon sens  s'est mise en place. Apprendre la confiance en soi et la mastication nous vient de la préhistoire. Les petits gestes de la sagesse chinoise, la méditation nous ont incité à privilégier la prévention et à prendre conscience du bien fondamental entre notre corps et notre esprit. Déjà, Hippocrate n'hésitait  pas  à prescrire une marche de 15 minutes par jour, un régime à base de poissons, de graines de caroube, de riz..., à recommander la sieste et l'activité sexuelle. Les alchimistes nous ont prouvé les vertus de la chaleur et de la musique.
    Et les plus récents chercheurs en neurosciences viennent de confirmer les extraordinaires effets de cette médecine du bon sens qui nous vient du fond des âges.
    Le Pr Lejoyeux nous raconte comment la médecine du bon sens s'est inventée et a fait ses preuves. Surtout, il nous propose un programme simple et  précis, adapté à notre vie  quotidienne, pour nous aider à mieux vivre, à  être en pleine forme et à développer notre  bonne humeur.
       

  • L'aide médicale à bien mourir ; les grands enjeux Nouv.

    L'aide médicale à mourir est désormais une pratique admise dans les législations canadienne et québécoise. Pour plusieurs, le geste demeure suspect aux plans éthique et religieux. D'où l'importance d'en approfondir les grands enjeux, en réfléchissant positivement sur la souffrance et la mort humaines : elles sont toujours une expérience tout à fait personnelle, singulière, unique. Elles nous invitent à examiner avec ouverture d'esprit le défi que pose la misère incontrôlable de personnes en attente de compassion.
    L'auteur souligne le lien étroit entre le mystère de la mort et le mystère de la liberté, qui nous renvoient à celui de Dieu lui-même. Comment s'articulent le devoir de vivre, la souffrance, le rôle de la conscience, le sens de la dignité, le temps de la mort, et la pensée biblique sur la mort ?
    Lorsque la souffrance devient absurde, la mort n'est-elle pas un don du Dieu libérateur, et l'aide médicale à mourir comme la manifestation d'une compassion fondamentale à l'égard des souffrants ?

  • La voix

    Guy Cornut

    La voix humaine est émise par un « instrument vocal » complexe dont le fonctionnement a toujours suscité de nombreuses interrogations à la fois chez les chercheurs et chez les personnes qui, l'utilisant beaucoup, souhaitent la conserver et, si possible, l'améliorer.
    Cet ouvrage propose d'établir un pont entre ces études scientifiques sur l'appareil vocal et les problèmes pratiques auxquels sont plus particulièrement confrontés les enseignants, les comédiens, les choristes, les chanteurs solistes ou les professeurs de chant. Il met à la portée de tous les notions fondamentales qu'il faut connaître pour comprendre comment fonctionne cette voix que nous utilisons chaque jour, sans avoir conscience de la richesse des mécanismes mis en jeu.

  • La prescription d'examens complémentaires biologiques est un moment important lors de la prise en charge d'un(e) patient(e). Cette prescription ne devrait avoir lieu dans l'idéal qu'après une analyse sémiologique et un examen clinique soigneux, élément indispensable à la bonne prescription. L'interprétation des résultats doit se faire avec rigueur, afin de ne pas laisser échapper des indices très utiles.
    C'est dans cet esprit que cet ouvrage a été réalisé.
    Chaque chapitre est construit selon la même présentation. Les signes cliniques en rapport avec l'anomalie biologique et qui doivent amener à la suspecter sont rapportés de façon à ce que le lecteur puisse relier l'ensemble clinico-biologique.
    La quasi-totalité des chapitres sont agrémentés de tableaux et de figures qui ont pour principal objectif de fixer pour le lecteur les incontournables et de leur permettre de s'orienter rapidement pour le bon soin des patients.

  • Cet ouvrage constitue une immersion totale dans le monde de l'infiniment petit, de ce qui peut encore vivre dans l'extrême petitesse. Il nous révèle un monde parallèle, invisible, insolite et inquiétant, d'une incroyable simplicité et d'une étonnante efficacité !
    Cachés, embusqués, à moitié vivants, sans sensibilité, sans conscience, incommunicables, super doués de sim­plicité, capables de se dupliquer, de se cloner ou de muter, présents en tout lieu, effrayants et redoutables !
    Ils sont partout, au plus profond de l'océan, dans l'air qui nous entoure, dans la glace du pôle Nord, dans la chair des tomates, dans les branchies des huîtres, dans le cloaque des poules, dans la moelle osseuse du chat, dans les poumons des dauphins et des humains infectés, dans le bébé contaminé par sa mère.
    Ils sont d'autant plus redoutables et redoutés qu'ils ont démontré leur puissant pouvoir de nuisance en étant à l'origine des pires calamités : chikungunya, dengue, fièvre jaune, grippe espagnole, hépatites, poliomyélite, rage, sida, et bien d'autres maladies mortelles, dont le Covid-19 qui vient de paralyser toute l'économie du monde et de confiner l'ensemble des humains de notre planète !
    Les humains font bien triste figure : leurs pouvoirs, leurs technologies, leur intelligence, ne leur servent à rien face à des adversaires invisibles à nos yeux, rompus dans l'art de pénétrer dans tout ce qui vit, avec un seul but, s'y multiplier. Leur simplicité, leur camouflage, leurs pouvoirs, leur nombre, leur tactique, en font les maîtres du monde, capables de désorganiser l'humanité et tout ce qui l'entoure.
    Vous apprendrez à les connaître, à vous en protéger, à les combattre et à essayer de vous en débarrasser. Un ouvrage indispensable pour savoir comment nous devons réagir...

  • En parfaite cohérence avec le nouveau programme de 2013 du DFASM et les Epreuves Classantes Nationales cet ouvrage développe une vingtaine d'items traitant de l'immunopathologie rassemblés dans l'UE7.

    Chaque chapitre présente systématiquement les objectifs pédagogiques nationaux avant de développer les connaissances fondamentales à acquérir. L'apprentissage est facilité par une abondante iconographie en couleur. Les points clés en fin de chaque chapitre résument les points essentiels à retenir.

    La partie " Pratique " offre un véritable outil d'entraînement et d'auto-évaluation.

    L'ouvrage réalisé entièrement en quadrichromie est richement documenté.

    La partie Connaissances de l'ouvrage :

    O traite de l'ensemble des items du programme de DFASM pour lesquels la discipline est concernée ;

    O comporte des compléments électroniques (vidéos photos complémentaires recommandations et consensus) accessibles sur minisite et par flashcodes La partie Pratique propose en conformité avec les nouvelles modalités des épreuves des ECNi : des cas cliniques progressifs QCM corrigés et des questions isolées.

    Cette 2e édition propose pour sa partie " Connaissances " une remise à jour complète des données scientifiques et médicales des thérapeutiques un développement plus poussé de certains chapitres des recommandations et références à des sites avec l'ajout de flashcodes. En fin de chapitre est introduite une nouvelle rubrique sur les " notions indispensables " et un encart " réflexes transversalité " quand cela s'y prête pour une préparation optimale aux ECNi. L'iconographie est très largement augmentée. La partie " Entraînement " est révisée et augmentée en parfaite conformité avec les ECNi :

    - 5 nouveaux dossiers progressifs QRM assortis des grilles de corrections;

    - 15 nouvelles questions isolées QRM commentées.

    L'ouvrage s'inscrit dans la collection Les référentiels des Collèges dont le format et la maquette en quadrichromie offrent une clarté de lecture et facilitent la compréhension et la mémorisation.

empty