Ellipses

  • Dans son Éthique, Spinoza n'a pas seulement découpé sa pensée en une série discontinue de définitions, propositions, démonstrations, etc., sur le modèle des géomètres. Il adopte aussi un certain ordre, souvent implicite, mais qu'il est loisible de reconstituer.
    Cet ouvrage propose d'emprunter la voie même dessinée par Spinoza sans rien prendre au-dehors, sans changer le circuit ni projeter sur elle un savoir dogmatique. Il en suit le parcours « pas à pas », en faisant halte à chacune de ses avancées majeures, tout en amorçant la transition vers l'étape suivante. Confiance et imagination sont les deux vertus de l'interprète qui entend se tenir dans l'amitié du texte.

  • « La dictée publique est à la dictée scolaire ce que le jeu est au pensum. » Confucius, discours aux élèves mandarins.

    C'est, en tout cas, ce qu'aurait pu clamer le fameux philosophe chinois, s'il avait vécu à notre époque ! En effet, oubliez vos souvenirs d'élève - voire de cancre - lorsque vous vous pliiez (attention à ce second « i » del'imparfait de l'indicatif !) au diktat du maître ou de la maîtresse, qui dictait un extrait d'une oeuvre classique, dont le sujet était à cent lieuesdevos centres d'intérêt !

    Les dictées proposées dans cet ouvrage, loin des exercices scolaires fastidieux, présentent des textes amusants et originaux. Orthographe, conjugaison, grammaire, orthotypographie (règles d'emploi des majuscules par exemple), tout est passé en revue simplement, avec, en prime dans les commentaires où l'humour est n'est jamais loin, des explications sur l'étymologieou des anecdotes.

    30 dictées pour oublier les dictées scolaires.

  • Parmi les grandes civilisations préhispaniques, les Mayas jouissent d'une popularité particulière, liée notamment au défi scientifique que représente la connaissance de ces cultures plusieurs fois millénaires dont les secrets se sont dévoilés progressivement au cours des deux derniers siècles. Des " cités perdues " mises à jour dans la jungle tropicale par les explorateurs du XIXe siècle aux multiples vestiges archéologiques que la télédétection découvre encore sous l'épais manteau végétal, en passant par les débats passionnés sur le supposé "effondrement " ou le déchiffrement d'un système d'écriture complexe et unique en son genre au Nouveau Monde, l'histoire et l'archéologie des anciens Mayas n'ont cessé de fabriquer du " mystère ", suscitant l'intérêt bien au-delà des cercles savants.
    Mais, pour certains, cette fascination se nourrit aussi d'un imaginaire exubérant, dans lequel les Mayas sont mobilisés pour questionner aussi bien les origines que les fins dernières de l'humanité. Massivement investis par la pseudo-science et les croyances " new age ", la culture et le passé des Mayas sont ainsi mis à toutes les sauces d'une cuisine ésotérique capiteuse, vendue pour satisfaire les besoins ou calmer les angoisses d'Occidentaux désorientés et en quête de sens.
    Il serait pourtant regrettable de limiter la place des Mayas dans la grande geste du genre humain à l'étonnante civilisation qui a bâti Palenque, Tikal ou Chichén Itzá et qui continue de nourrir les prophéties fantasques de quelques aigrefins de la pensée. Envisagés au présent, les Mayas, ce sont aussi des peuples autochtones d'Amérique centrale qui, après avoir subi les violences de la conquête coloniale, les ravages du choc microbien, la déshumanisation par le travail forcé, endurent toujours depuis, sur les terres de leurs ancêtres, le racisme, la pauvreté et l'exclusion.
    Dans un passé récent, ces peuples ont surgi sur le devant de la scène, pour le pire comme pour le meilleur, lors de l'effroyable et trop peu connu génocide qui a décimé et traumatisé les Indiens du Guatemala au début des années 1980, mais aussi en 1994, au moment où, par la voix du sous-commandant insurgé Marcos, ceux du Chiapas délivrèrent un message d'espoir et d'émancipation à portée universelle .
    Entre créations et destructions, entre oppressions et révoltes, entre fantasmes et réalités, ce livre nous invite à parcourir 3000 ans d'histoire de luttes et de passions.

  • Une méthode progressive au rythme régulier :
    - Le rappel des règles ;
    - Des exemples concrets ;
    - Des exercices corrigés et notés

  • Jeune pucelle venue des marches de Lorraine, Jeanne d'arc connaît un destin exceptionnel. Sa rencontre avec le dauphin à Chinon, ses faits d'armes qui conduisent à la libération d'Orléans, menacée par les Anglais (1429), son héroïsme et son charisme aux côtés des soldats français (1429-1430) ont eux aussi marqué les contemporains et contribué à forger les mythes à travers les siècles. Le destin de la " Pucelle d'Orléans " apparaît hors du commun dans le contexte de la fin du Moyen Age : cavalière portant des habits d'homme, à la tête de troupes d'armes, côtoyant les plus grands du royaume (dont Gilles de Rais), Jeanne d'Arc n'en demeure pas moins une jeune femme pieuse et profondément animée par la mission que les voix lui confient (rétablir l'autorité du dauphin et libérer le royaume de la présence anglaise).
    Après un procès mené à charge au début 1431, Jeanne d'Arc est brûlée vive en place publique à Rouen. Débute alors une véritable épopée, alternant des phases de repli et de renouveau, au gré des siècles. Béatifiée à la fin du XIXe siècle, Jeanne d'Arc devient sainte en 1920. Son histoire n'est pour autant pas close et continue aujourd'hui encore de fasciner avec de nombreux mystères.

  • Ambroise Paré (1510-1590), chirurgien et écrivain, a traversé son siècle dans le contexte tumultueux et changeant de la France de la Renaissance. Barbier - chirurgien d'origine modeste, il entre tour à tour au service de trois grands seigneurs, avant d'être promu chirurgien ordinaire du roi Henri II. Reçu maitre en chirurgie par le Collège de Saint-Côme, il conserve ses fonctions auprès des trois souverains suivants : François II, Charles IX, qui le nomme premier chirurgien, et Henri III dont il devient l'un des conseillers.
    Ses qualités d'observation, sa curiosité, sa participation à plus de quinze batailles et sièges pendant les dernières guerres d'Italie et les guerres de religion en font un témoin privilégié des évènements marquants de son époque. Son talent et ses innovations de praticien, que la postérité a retenus à juste titre, le désignent comme un des grands chirurgiens de son temps. Trois nouveautés thérapeutiques concourent à sa gloire : la suppression de l'huile bouillante dans le traitement des plaies par armes à feu, la ligature des artères au cours des amputations, l'invention de prothèses pour les mutilés.
    Mais par-dessus tout, c'est à lui que revient le mérite d'avoir introduit la chirurgie dans le champ de la médecine. Auteur de treize ouvrages originaux rassemblés, de son vivant, dans les quatre éditions successives de ses " Ouvres complètes ", il offre au lecteur moderne une vision exhaustive des connaissances médicales à l'époque de la Renaissance. Ecrivant en français, il participe à l'émergence de la langue vernaculaire dans la culture scientifique.
    Sa stature morale, son ouverture d'esprit, son attachement indéfectible aux auteurs grecs et latins de l'antiquité et sa contribution à l'épanouissement de la langue française font d'Ambroise Paré une figure représentative de la pensée humaniste dans la France du XVIe siècle.

  • Marguerite d'Angoulême (1492-1549) est devenue duchesse d'Alençon par son premier mariage, puis reine de Navarre par le second. Soeur de François 1er, elle est aussi la grand-mère d'Henri IV. Elle reste connue dans l'histoire des lettres sous le nom de Marguerite de Navarre, auteure longtemps oubliée, et d'autant plus que certaines de ses oeuvres n'ont été redécouvertes qu'au début du XXe siècle. Aujourd'hui, l'ensemble de ses écrits révèle qu'elle a largement contribué à l'épanouissement de la langue française, tant en ce qui concerne la poésie que la chanson, le théâtre ou le recueil de nouvelles. Sa lecture exige sans doute quelques efforts, mais elle révèle aussi l'un des plus grands écrivains du XVIe siècle, à l'égal de ceux qu'elle a su aider et protéger : Marot, des Périers, Rabelais.
    La vie de Marguerite ne se résume toutefois pas à son oeuvre. Pendant longtemps l'aspect le plus connu de son existence a été son engagement religieux, non pas aux côtés de la Réforme mais au service de l'humanisme chrétien, illustré par ce « groupe de Meaux » qui n'a pu survivre au déchirement de l'Église. Obstinément convaincue par l'oecuménisme, Marguerite s'attire des antipathies d'autant plus profondes qu'elle joue un rôle diplomatique et politique réel, et longtemps sous-estimé. Elle cherche, au beau milieu du XVIe siècle, à transmettre des notions telles que l'importance de l'éducation ou l'égalité des sexes. Au soir de sa vie, elle décrit dans l'Heptaméron, chef-d'oeuvre d'humour et de perspicacité, la société de son temps.

  • LE MONDE DE L'ESPIONNAGE EST PROPICE A LA CONSTRUCTION DE MYTHES ET DE LEGENDES DE PAR SA NATURE : LE SECRET.
    Ses actions clandestines, inconnues du plus grand nombre, ont souvent des répercussions bien visibles et le secret qui les entoure donne lieu à la création de récits légendaires. En effet, ces opérations, menées par un petit groupe voire un seul homme, jouent avec les limites du visible et de l'invisible, du légal et de l'illégal, du dicible et de l'indicible, et de ce fait, créent un manque qui est comblé par un récit souvent glorieux.
    Dès le XV ème siècle, les monarques anglais, avides de subterfuges, mènent leur règne à grand renfort d'espions et d'informateurs. À travers les siècles, le gouvernement britannique s'inscrit dans une réelle tradition de recours à ses espions puis ses agents secrets. Mais les services secrets de sa Majesté deviennent particulièrement célèbres pendant la Seconde Guerre mondiale, grâce à Winston Churchill qui, en tant qu'adepte de procédés et de manoeuvres de contre-espionnage retentissantes, couplées avec l'infiltration massive d'agents secrets dans les réseaux de la Résistance Française, fait connaître au plus grand nombre les exploits et les sacrifices de ces hommes de l'ombre. Le renseignement britannique regorge d'histoires vraies, d'anecdotes, de ruses et d'histoires personnelles d'agents secrets qui participent aussi à la création de l'Histoire du pays et de l'Histoire du renseignement.
    Entre mythe et réalité, cet ouvrage détaille quelques opérations secrètes et les accomplissements de plusieurs espions et agents secrets face à des menaces spécifiques, afin de mettre en parallèle les faits historiques et la mythologie née du besoin d'un monde meilleur et plus sûr.

  • Du Guesclin a été étroitement mêlé à l'histoire du duché de Bretagne, du royaume de France et de l'Europe. Né autour de 1320 dans une famille de la petite noblesse bretonne, il a gravi tous les échelons de la hiérarchie militaire pour accéder au grade de connétable. Il a joué un rôle de premier plan dans la guerre de succession de Bretagne puis dans celle de de Cent Ans. Il a mis un terme à la série de défaites françaises et dirigea, sous le règne de Charles V, la reconquête des territoires perdus. Il intervint aussi en Espagne pour soutenir Henri de Trastamare, prétendant au trône de Castille et conduisit outre-Pyrénées les grandes compagnies qui dévastaient la France. Alors qu'il était chargé de faire appliquer la décision royale de confiscation du duché de Bretagne, son inertie le rendit suspect dans certains milieux de la cour et il reçut pour mission de combattre les compagnies de routiers retranchés en Auvergne.
    Après sa mort en juillet 1380, devant la forteresse de Châteauneuf-de-Randon, sa mémoire a été vénérée à presque toutes les époques. Cependant nos contemporains n'en ont souvent qu'une vision réduite à quelques images d'Épinal : le dogue de la forêt de Brocéliande multipliant les coups contre les Anglais, le vainqueur de Cocherel, le prisonnier fixant sa rançon à un chiffre astronomique, le chef de l'expédition en Castille.
    Cette biographie, qui exploite des données récentes de la recherche, révèle une personnalité plus riche et plus diverse que ne le laissent entendre les récits traditionnels. Elle s'efforce de faire le départ entre la réalité historique et les légendes colportées au cours des siècles. Elle décrit les mécanismes par lesquels s'est construite l'image du héros breton. Ce dernier a incarné l'idéal chevaleresque à une époque marquée par de profondes mutations de la vie politique et de la société militaire.

  • Les maladies observées durant la Grande Guerre furent source de nombreuses difficultés pour les médecins français mobilisés. Il faut dire que les pathologies qu'ils eurent à soigner étaient parfois graves, voire mortelles. En outre, elles étaient très diverses : infections respiratoires ou digestives, troubles mentaux, intoxications aux gaz, maladies sexuellement transmissibles, ou encore rhumatismes. La médecine était alors bien différente de celle d'aujourd'hui, et les protocoles de soins étaient souvent étranges, avec des traitements tantôt efficaces, tantôt dérisoires.

    Le sujet des maladies de la Première Guerre mondiale est relativement méconnu?; pourtant, il paraît incontournable, car l'armée française faillit à plusieurs reprises être décimée par ces affections. Heureusement, les médecins français firent preuve de beaucoup de courage pour venir en aide à leurs camarades souffrants. Leur travail permit également de nombreux progrès scientifiques, dont certains sont toujours perceptibles à notre époque.

  • Devoirs écrits, copies d'examen et de concours, mémoires de recherche, rapports à rédiger à titre professionnel, courriers, courriels : la communication écrite est partout et sans cesse nécessaire.
    Mais, pour beaucoup de personnes, cet exercice indispensable est une source de difficultés, voire de souffrance. Quels mots employer ? Comment les orthographier ? Dans quel ordre les disposer ? Quels signes de ponctuation utiliser ? Comment exposer clairement informations et idées ? Comment les mettre pleinement en valeur ?
    Toutes ces questions et bien d'autres trouveront leurs réponses dans cet ouvrage, entièrement consacré à la correction et à l'efficacité de l'expression écrite. Orthographe, vocabulaire, syntaxe : à l'aide d'explications, d'exemples et d'exercices systématiques suivis de leurs corrigés, ce livre a été conçu pour aider, pas à pas, ceux qui veulent maîtriser leur écrit, avec confiance et en y trouvant même du plaisir.

  • Philosophia, c'est une histoire de la philosophie en bande dessinée.
    Des premiers philosophes grecs jusqu'à ceux d'aujourd'hui, ce roman graphique de la pensée se veut une introduction ludique et esthétique aux grandes idées qui ont rendu célèbres des auteurs aussi incontournables que Platon, Descartes, Kant et bien d'autres...

  • Dans cet ouvrage clair et facile d'utilisation, vous découvrirez, subdivisées en trois niveaux de difficulté (facile / moyen / difficile) :
    - Des dictées à corriger (avec fichiers audio) ;
    - Pour chacune des dictées, des points de vocabulaire, des règles grammaticales ;
    - Des conseils et méthodes pour améliorer sa maîtrise du français.

  • Cet ouvrage tente de comprendre la philosophie française contemporaine à la lumière des questions qu'elle se pose. Celles-ci ne correspondent ni à une décennie particulière, ni à un auteur, ni exactement à une discipline ; elles sont le point focal d'une multiplicité de travaux, qui entrent en discussion, dans la polémique ou la collaboration. Chacun de ces travaux témoignent de la vivacité et de la créativité de la philosophie, comme si elle se surprenait elle-même d'avoir survécu, comme si agissait en elle le bonheur des rescapés.  

  • Enjeux :
    Cet ouvrage complet s'adressant à toute personne souhaitant améliorer son expression orale et écrite explique les rouages de la langue française : orthographe, grammaire, conjugaison. De nombreux exercices corrigés viennent ponctuer le propos.

    Contenu.
    4 parties comprenant pour chacune :
    - Des rappels de règle de la langue française ;
    - Des exemples tirés de la littérature française et de la culture générale ;
    - Des jeux et exercices corrigés.

  • Ces deux ouvrage reviennent respectivement sur les principales règles à maîtriser : noms, adjectifs, participes passés et sur les principales difficultés de la maîtrise de l'oral : concordance des temps, reconnaissance du mode verbal, conjuguer en fonction du groupe des verbes...

    ² Toutes les règles.
    ² Conseils et astuces.
    ² Exercices corrigés : difficulté graduée + exercices chronométrés.

  • Dressé par des biographes résolument hostiles à cet Auguste syro-africain, le portrait de Caracalla (188-217), fils aîné de l'empereur Septime-Sévère, ressemble à s'y méprendre à celui d'un Néron ou d'un Commode. L'historiographie, en effet, le dépeint comme un tyran et un soudard irascible et violent, un gnome meurtrier de son frère cadet, persuadé d'être habité par l'âme d'Alexandre le Grand. S'il est vrai que ce prince honni, fils aîné de l'empereur Septime-Sévère, est loin d'être un agneau sans taches, il promulgua pourtant une loi fondamentale, l'Edit de Caracalla, accordant à tous les hommes libres de l'Empire le droit de citoyenneté romaine.
    Comment expliquer qu'un être si détestable ait pu élaborer une loi si généreuse ? L'auteur s'emploie, dans cette biographie consacrée entièrement au bâtisseur des célèbres thermes qui portent son nom, à dresser un portrait nuancé du jeune prince devenu empereur au début du IIIe siècle après J. -C. Avec un regard original et un ton résolument épique, il présente les ressorts intimes d'une personnalité hors normes, offrant aux lecteurs le visage singulier d'un homme passionné par les arts et la guerre, attentif au sort de ses soldats et des plus humbles.
    Tout en circonvolutions, il reconstitue avec un soin minutieux les réseaux d'influence, les querelles de famille et de pouvoir, l'environnement politique, religieux et social d'un Empire menacé de toutes parts. Mais Caracalla garde heureusement une part de mystère et de noirceur sur laquelle l'auteur parvient à lever un coin du voile. De saint Augustin à Régis Debray en passant par Chateaubriand et Charles de Gaulle, il montre comment le célèbre Edit de Caracalla continue de fasciner et d'alimenter le débat public.

  • Dictionnaire ; Voltaire Nouv.

    Il s'agit donc de la représentation d'un système philosophique sous la forme d'un lexique dans lequel chaque terme est librement développé. L'idée est simple : un philosophe n'est intelligible que dans sa langue, dans son vocabulaire propre.

  • En plein essor depuis une trentaine d'années, l'histoire culturelle entend relier l'étude des imaginaires collectifs aux comportements et aux pratiques qui en constituent la traduction concrète. Cet ouvrage s'efforce d'appliquer cette grille de lecture renouvelée à un long vingtième siècle français, prenant ses racines dans la Belle Époque et se prolongeant jusqu'à l'ère de la révolution numérique.
    Proposant une synthèse originale des travaux les plus récents, il a été conçu comme un itinéraire au sein de ce vaste ensemble reliant trois fils conducteurs essentiels : les relations entre l'État et une culture conçue comme un des ciments du « vivre ensemble », l'évolution des pratiques des Français - marquée par l'affirmation progressive d'une culture de masse -, et enfin l'histoire des créateurs et des médiateurs culturels, dominée depuis l'affaire Dreyfus par la figure de l'intellectuel engagé.

  • Histoire de la psychologie ; des origines à nos jours Nouv.

    Le but de cette Histoire de la Psychologie est de présenter, pas à pas, comment s'est constituée cette discipline. Depuis l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle, cet ouvrage de référence couvre de manière claire et complète toute son histoire avant d'éclairer les enjeux contemporains de la psychologie, en s'appuyant sur de nombreux exemples et citations.

  • Cet ouvrage présente les plus grandes oeuvres de la philosophie en 60 fiches de lecture, depuis les présocratiques jusqu'aux contemporains, avec :
    - Des explications complètes et une remise en contexte des textes, - Des panoramas sur les mouvements philosophiques, - Des synthèses originales pour faire le point sur ces différentes formes de philosophie.

  • Punchline, est un recueil d'expressions anglaises que l'on a entendues des centaines de fois, mais que l'on a rarement apprises comme telles.
    On les comprend plus ou moins, mais on les mélange. On sent qu'elles apportent quelque chose d'unique à l'expression orale et écrite, mais on ne sait pas où les trouver.
    Mettant en évidence des pans entiers de la langue qui font défaut entre le vocabulaire et la grammaire, cet ouvrage permet, au fil de rubriques particulièrement riches et variées, d'enrichir son expression écrite et orale, et ainsi de se présenter avec plus de confiance à une épreuve d'examen écrit, ou à une khôlle.

    » Contenu :
    * 21 rubriques réparties en 3 grandes catégories grammaticales (le groupe verbal, le nom, l'adjectif et l'adverbe) ainsi qu'en sous- rubriques thématiques (les inévitables, les inséparables, les inestimables, les incontournables...) * 5 rubriques d'expressions idiomatiques * plus de 3 000 expressions traduites * 60 exercices corrigés.

    » Le plus :
    Mise en valeur au moyen d'un repère/symbole des expressions relevant d'une langue raffinée et plus soignée, qui pourraient être particulièrement utiles à l'écrit (en particulier pour les étudiants de classe prépa ou à l'université)

  • La 2e édition de cet ouvrage d' histoire globale retrace l'évolution du continent : 8 parties couvrant l'histoire de l'Afrique de -10 000 ans à aujourd'hui , Les points forts de chaque période, 2 cahiers de cartes en couleur .

empty