Editions Du Net

  • Et si la complainte de la crise du logement était un piège qui nous empêche d'aller de l'avant ? Quelles sont les mauvaises raisons qui troublent l'apparence de la réalité ? Pourquoi l'immobilier est-il si cher ? Manque-t-il vraiment un million de logements en France ? N'y a-t-il pas plutôt certains déséquilibres ? Comment admettre que l'Etat soit responsabilisé dans une forme d'échec, alors que 40 milliards d'euros sont consacrés chaque année à la politique du logement ? Comment sortir de cette situation infernale ?
    Après un tour d'horizon des situations critiques et de leurs causes profondes, Marianne Leblanc Laugier confie à la Journaliste Catherine Sabbah, dans une conversation sans tabous, provocatrice et parfois contradictoire, des propositions de réformes à conduire pour oublier la crise du logement et mieux construire l'avenir.

  • La contribution de la philosophie au développement en Afrique consiste à définir premièrement le type de développement qu'il faut pour l'Afrique et deuxièmement le type d'homme qu'un tel développement permet de réaliser. Concernant le type de développement, il faut retenir que le seul développement crédible en Afrique est celui qui a pour finalité l'enrichissement spirituel et l'amélioration de l'être. Dans ce type de développement, les biens matériels ne sont que des moyens au service de l'être. Être développé, c'est se servir de l'avoir pour réaliser et accomplir son être. Le type d'homme qui sortira de ce développement sera qualifié d'excellent et l'excellent renvoie à la créativité, la rationalité et la libération perpétuelle.

  • Le développement économique nous a permis d'accéder à un niveau de confort matériel sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Malgré ce bien-être matériel, nous continuons à produire et à consommer toujours plus de biens et de services marchands. La surproduction et la surconsommation menacent désormais notre qualité de vie, notre processus démocratique et la survie des générations présentes et à venir.

    L'imminence d'un effondrement, qui est révélé par la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, des inondations, des sécheresses, des pics de pollution, etc..., nous impose de changer de mode de vie et de modèle de développement en moins de 10 ans. Pour être envisageables, ces changements devront nous procurer une vision de l'avenir viable, atteignable et désirable.

    Notre mode de vie, nos valeurs, notre représentation de l'existence et l'ordre social sont en partis déterminés par notre rapport au temps et les moyens que nous utilisons pour satisfaire nos besoins. Le changement sera donc désirable, s'il est en mesure de nous procurer les moyens temporels de nous socialiser, de définir notre identité, de structurer le rythme de notre existence et de satisfaire nos besoins d'appartenance, d'estime et de réalisation autrement que par l'activité professionnelle et la consommation.

    L'objectif de cet ouvrage est de démontrer que le choix du rapport au temps et des moyens utilisés pour satisfaire nos besoins n'est pas un choix économique, mais un choix de société dont dépend la survie et l'avenir de l'humanité.

  • Chroniques d'un virus global : Un livre pour nous remémorer, sous forme d'éphémérides, les six mois qui ont conduit les Français à vivre sous un climat de peur. Organisation délibérée ou signes d'une déroute annoncée ? Un récit où certains rappels de faits croustillants abondent en parallèle, et dans lequel son auteur, Gérard Le Roux, virtuose du verbe non dénué d'humour, exerce son esprit critique aiguisé et nous offre sa vision lucide, souvent sarcastique, d'une société - la nôtre - en quasi-déliquescence... Un appel au réveil de la raison, au choix de la vie contre le défaitisme, en un mot un cri de résistance !
    Jean-Charles Dorge.
    Président de la société des Poètes français.

  • Retour sur une épidémie qui a déstabilisé l'humanité.
    Cette chronique rythmée, au jour le jour, nous donne à voir une réalité complexe, un monde qui a profondément changé. Entre décisions, hésitations, débats, combats, avec gravité ou avec humour, Gérard Le Roux nous propose « l'Humanité comme programme ».
    Emmanuel Pierrat.
    Avocat et écrivain.

  • Dans sa grandeur et sa folie de pouvoir s'ériger en maître du monde, l'homme maîtrise-t-il la petitesse des quantités négligeables ? Le monde microscopique accessible à l'homme depuis l'invention de la science a-t-il les contours bien définis ?
    Cette distance parcourue d'invention et de découverte, a-t-elle vraiment ouvert les portes de l'impossible ? L'homme a-t-il bien régler son microscope pour aller au-delà de ce qu'il est capable d'apercevoir ?
    Avait-il-la lumière suffisante pour voir l'invisible de visu ?
    Tant de question à se poser face à cette pandémie, qui à priori, a fait preuve de la vulnérabilité de l'être humain devant le coronavirus qui malheureusement vient de nous fragiliser, et tuer des centaines de milliers de gens dans le monde.
    /> Cet ouvrage ne se propose pas un but philosophique ou théorique, il se propose plus au moins comme une leçon pour l'humanité et creuser dans les comportements des uns et des autres. En faire le bilan des actions de l'être humain en général pour le bien ou le mal.

  • L'horreur passée, je m'étais pourtant résigné à la grand-messe médiatique qu'on allait nous servir après les attentats de janvier, n'ignorant rien de sa teneur, car ne connaissant que trop ceux chargés de nous l'administrer, pour me cogner régulièrement leurs bobines dans mon salon sans même qu'elles y soient invitées. Je m'étais fait une raison : s'il devait y avoir des choses qui fâchent, on en parlerait plus tard. Jusqu'à ce que cet écran de fumée me devienne tellement insupportable que je dus me résoudre à essayer d'y voir plus clair sur mon ordinateur. Alors si toi aussi, tu as eu par moments, cette drôle d'impression que ta télé n'avait plus qu'une chaîne en noir et blanc en train de t'enfumer, je te livre ce petit décodeur de ma fabrication. À tes risques et périls.

  • Côte d'Ivoire : Du miracle à la dette, de la dette à la désillusion et à l'espoir est un travail élaboré au cours de la décennie 2010 sur la base des informations disponibles à cette époque. Pour un souci scientifique quelques données ont été actualisées pour corroborer à l'air du temps sans altérer à tous égards le contenu. Qui est plus un regard sur le système économique ivoirien dans son évolution entre mort et renaissance, entre illusion, désillusion et espoir. Avec en fond de toile une once de scepticisme lié au cercle vicieux de l'endettement.

  • Les politiques qui nous dirigent ne semblent plus avoir de solutions aux sujets qui préoccupent le peuple français.
    La fracture entre les français et les politiques est désormais majeure.
    Ce peuple de France, ces femmes et hommes "de terrain", ont des idées, des propositions à soumettre afin de sortir de cette double crise, économique et sociétale: il est désormais nécessaire d'oser les écrire, les publier, avant que tout dialogue ne soit rompu, et que des extrêmes sans avenir ne prennent le pouvoir.

  • Ce jour-là

    Véronique Camia

    Mère de 3 grands enfants, habitant en Normandie, j'ai toujours aimé coucher sur le papier des mots exprimant les maux de notre société.
    Cette fois-ci je me suis lancée dans l'écriture de cette nouvelle en littérature jeunesse, qui touche de près à l'actualité de ces derniers mois, plongeant dans le désespoir et traumatisant des millions de personnes.
    Enseignante en école élémentaire depuis plus de 30 ans, j'ai toujours attaché beaucoup d'importance au relationnel avec mes élèves, et je leur dois cette histoire, écrite durant les trois nuits qui ont suivi l'horrible attentat au Bataclan...

  • Cet ouvrage « Celles qui n'attendent pas » naît à l'ère contemporaine entre différentes entités ethniques ayant en partage le golfe de Guinée. Que ce soit à Zogbé marqué par l'urbanité et où domine le tertiaire ou à Akla, construction typique du fait rural subsaharien, où les hommes s'attachent tant à la terre patrie qu'au mono, leur « mer » nourricière, la vie se déroule. A Akla, on est animiste, or dans le même temps, une religion conquérante se répand dans l'hinterland des villes : le christianisme. Le choc religieux induira naturellement un choc de pratiques culturelles-cultuelles avec en toile de fond le traditionnel conflit de générations.
    De l'autre côté, quand le sens n'explique pas tout, quand les femmes se permettent des libertés et des écarts mal vus, mal jugés et bannis sous le soleil et quand le mot « pudeur » déserte les lieux, il n'est pas donné de parler de dynamique mais de fin. Le déchirement de la famille de Rex Shalmi, noble taximan à Zogbé sera le fruit d'ambitions toujours plus grandes et incontrôlées. On ne peut tout avoir dans la vie.
    Ainsi, acteurs et victimes de l'histoire, il y a des femmes qu'elles soient mariées selon la tradition ou selon l'église, vivant ou non à la remorque de la civilisation occidentale avec l'addiction de l'ère des tabloïds. Mais profondément, il y a des hommes, toujours fiers et combatifs qui mieux que les femmes, marcheront tête haute. « Celles qui n'attendent pas » est un panorama des sociétés subsahariennes avec un focus sur des traditions et pratiques millénaires et vivaces. Ces sociétés dont l'attachement aux valeurs est indéniable, vivent aux aguets de nouveaux idéaux dont l'aurore des uns sonnera le crépuscule des autres. Ces réalités qui ne s'acceptent, écartelées entre la tradition et le modernisme rappellent une fois encore cette Afrique de l'entre-deux.

  • Here I imagine a professor (not unlike myself) getting involved in his old age with a group of radical intellectuals (similar to people I've known but more radical and more productive) by chance and family connections deeply connected with elite hackers and serious players on the Internet. I studied the history of hacking while writing this and imagined a world gone a notch worse than our own...

  • Il nous arrive souvent d'être confronté à des situations de la vie qui nous obligent à prendre des décisions qui changent entièrement le cours de notre vie. Ce livre parle des coups de la vie, du harcèlement et de l'homosexualité en Afrique.

  • Il y a du chaos dans l'air : homosexualité à ciel ouvert, le civisme et la morale qui prennent un sacré revers, dans nos quartiers, villages et cités, les feux de la vie ne sont décidemment pas au vert.
    Notre univers ressemble à un grand corps malade criblé de douleurs diffuses et tenaces qui suggèrent clairement l'urgence d'une action forte.
    Mais qui donc viendra au chevet du grand malade quand ceux qui sont censés s'y atteler répondent aux abonnés absents. A quoi s'occupent-ils en fait, serait-on tenté de se demander. A rien ou presque. Ils sont enfermés dans la bulle de leur enrichissement exponentiel, loin très loin des jérémiades et autres gémissements des damnés, loques humaines en perdition condamnées.
    Et la cité va mal, elle suffoque, elle se meurt...

  • Les caricatures du Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) par le journal français Charlie Hebdo avaient troublé la quiétude dans ce paisible qu'est Niger, malgré la pauvreté de ses habitants, il se pratique un Islam de tolérance et de paix, cela avait toujours été de rigueur. Personne n'aurait pu parier ou imaginer qu'une telle violence avec une telle ampleur pouvait se déchaîner des coeurs de ces nigériens qui sont toujours assimilés à un peuple très passif. Personne n'aurait cru que des nigériens seraient responsables d'une telle barbarie.
    En effet, ce début de la deuxième moitié du mois de janvier 2015 est resté gravé dans les mémoires des nigériens surtout ceux résidant ou de passage à Zinder et Niamey à cette date. Ils ont leurs esprits marqués de manière indélébile au point où chacun d'entre eux ne pourra jamais oublier où il était ou ce qu'il faisait le 16 et 17 janvier 2015.

  • Cet essai explore quelques-uns des domaines à réformer en profondeur avec une approche apolitique et un souci d'équité, d'efficacité et de solidarité. Les idées qui y sont développées sont très novatrices, nullement utopiques, et en rupture totale avec les programmes archaïques et péremptoires des candidats à la Présidentielle qui laissent présager un quinquennat à venir dans la lignée des précédents, avec de violents mouvements sociaux et peu de résultats.
    Dans une France au bord de la rupture, il faut éviter les attaques frontales quand c'est possible. C'est tout l'intérêt de ce livre qui aborde les sujets très sensibles (35 heures, âge de la retraite, etc.) avec un bon sens et une humanité qui devraient être partagés par une majorité de la population et circonvenir les oppositions doctrinaires.

  • La famille, noyau et fondement de la société est l'objet de déconstruction dans le système capitaliste. Cette altération est le fait du travail aliéné qui, à travers sa division, oblige un fonctionnement sectoriel enfermant la cellule familiale dans des activités spécifiques. Pour ainsi dire, la famille vie une misère totale à travers la fantasmagorie que connaissent les liens entre parents et enfants, tout comme, l'éducation de ces derniers. Le cercle familiale est donc détérioré et a rompu ses attaches. Cette destruction met un frein à la belle harmonie familiale. La famille est en crise.

  • En 2010, il y a plus de 6 ans, je commençais un essai d'ethnologie politique intitulé : Le Grain de sable et écrivais en avant-propos : « Au xxie siècle c'est ouvert l'ère du politiquement correct ou marxisme culturel. » Je me propose d'en faire l'historique en un volume. L'histoire est une science humaine qui formule des problèmes et propose des explications, ce que je vais faire, je ne propose pas de « solutions », il n'y en a pas, c'est trop tard. La date de prise de décisions éclairées est dépassée. Pour mieux comprendre le présent je vous propose de mieux comprendre le passé. Pour cela je me suis servi de l'histoire de personnes réelles depuis le début du 19ème siècle à nos jours. La note 8 de l'essai se terminait à la page 1249 et outre la note 9, il restait une grosse trentaine de notes à insérer à la fin de l'ouvrage, soit environ plus de 1000 pages ce qui explique bien le terme de « volume » annoncé en avant-propos. Nous sommes en fin janvier 2017 et j'ai pris conscience que je ne pourrais jamais faire publier le livre avant le premier tour des élections présidentielles du dimanche 23 avril 2017. J'ai donc pris la décision de faire publier en avant-première la note 9 de l'ouvrage qui est entre autre chose une biographie de Wilhelm dit Willi Münzenberg personnage clé de l'histoire de l'édification du marxisme culturel qui a pleinement réussi dans nos sociétés occidentales et qu'ayant compris le phénomène, vous puissiez voter en conscience et ne fassiez plus la confusion entre le « politiquement correct », le « système » et le marxisme culturel.

  • Issu d'un atelier d'écriture en Janvier 2017 au lycée Jean Guéhenno traitant du harcèlement en milieu scolaire, Sylvain Yardin-Suzan (écrivain) et Jean-Paul Chapelle (photographe) ont voulu à travers des photographies transmettre des émotions liées à ces événements et/ou situations trop souvent enfouis dans le silence.

  • Le terrorisme étant de nos jours un problème international se nourrit de la politique du diviser pour mieux régner. Grâce à cette technique et à leur instrumentalisation de la religion musulmane, ils réussissent à semer le désordre dans le monde tout en ayant d'autres citoyens à leur côté.
    La famine, les épidémies, la pauvreté poussent beaucoup d'enfants et de jeunes à rejoindre le rang des terroristes. Les difficultés liées à la perte de leurs parents lors de ces guerres terroristes sont la cause de l'enrôlement de beaucoup d'autres.
    Alors, il revient aux États de venir en aide à toutes ces populations victimes du terrorisme, de prendre soin aux orphelins de ces guerres terroristes afin d'affaiblir tous ces mouvements terroristes.

  • L'émigration s'explique en grande partie à travers la volonté de fuir certaines difficultés qui prévalent dans les pays de départ à savoir surtout des difficultés familiales comme la pauvreté ou le favoritisme créant ainsi un climat de mésentente et de division. Face à ces problèmes, beaucoup de jeunes recherchent des refuges ailleurs ; pire encore, d'autres se suicident. Ce livre analyse cette situation, qui est une problématique africaine, et propose des solutions.

  • Etat des lieux de l'atteinte aux droits humains dans le domaine de la naissance à domicile. En effet, il précise comment les sages-femmes libérales sont illégalement poursuivies par le Conseil de l'Ordre des sages-femmes et rend compte des obstacles posés par l'état français à l'exercice de leur profession. Or, ces sages-femmes sont les défenseurs du droit des femmes d'accoucher où et avec qui elles veulent (CEDH, affaire Ternovsky contre Hongrie, déc. 2010).

empty