Des choses idiotes et douces
Des choses idiotes et douces

Des choses idiotes et douces

À propos

Cody doit sortir de prison.
Tom est chargé de l'aider à retrouver l'équilibre dehors. entre eux, il y a ce seuil à franchir, le monde à réapprivoiser. les gens libres n'imaginent pas la somme mélancolique de connaissances et de familiarités qui vous écrase le coeur après des années d'enfermement. une somme de riens. il faut savoir s'habiller, réclamer son dû, imaginer un emploi du temps. ce n'est pas juste qu'un homme ait à souffrir des choses idiotes et douces de l'existence quotidienne.
Et comme la plupart d'entre nous, tom n'a pas prévu d'aider l'autre au-delà d'une certaine limite - à ce point mystérieux oú l'exigence absolue en même temps que très précaire de la fatigue d'autrui nous entraîne vers une violence inconnue. comme il est facile de perdre patience dans l'exercice toujours inachevé de la réciprocité ! comme on y perd vite le goût d'être un ami, quelqu'un sur qui l'autre peut compter ! celui que découragent les plus petits détails de l'existence, avec son lot quotidien d'idioties savantes, a soudain quelque chose d'un gros monstre pathétique dont on ne sait plus quoi faire.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070389087

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    139 g

  • Support principal

    Poche

Frédéric Boyer

Écrivain, traducteur et éditeur, Frédéric Boyer (né en 1961 à Cannes) est l'auteur d'une trentaine de livres, romans, essais, poèmes et traductions, tous publiés aux éditions P.O.L. Son ?uvre associe l'écriture personnelle et la relecture et traduction de grands textes anciens. Prix du Livre Inter en 1993 pour son roman Des choses idiotes et douces, prix Jules Janin de l'Académie française pour sa nouvelle traduction des Confessions de Saint Augustin (Les Aveux, 2008), iIl a dirigé le chantier de la nouvelle traduction de la Bible, avec de nombreux écrivains contemporains (Olivier Cadiot, Jean Echenoz, Florence Delay, Jacques Roubaud, Valère Novarina...), parue en 2001 (éditions Bayard).
En 2010, sa nouvelle traduction de Richard II de W. Shakespeare (P.O.L, 2010) est montée par Jean-Baptiste Sastre, avec Denis Podalydès, dans la Cour d'honneur du Palais des papes au festival d'Avignon. Où il fait lui-même ses premiers pas de comédien.
En 2012, création au Théâtre de Lorient et au Centre dramatique de Châteauvallon de sa première pièce : Phèdre les oiseaux (P.O.L, 2012), avec la comédienne Hiam Abbass.

empty