Visages de Scampia ; les justes de Gomorra

Visages de Scampia ; les justes de Gomorra (préface Erri de Luca ; introduction Ernest Pignon-Ernest ; textes de Christian Bobin)

À propos

Cet ouvrage est le fruit d'une rencontre : en 2015, l'artiste Ernest Pignon-Ernest souhaite prolonger à Naples le parcours de son projet «Se torno» (Si je reviens), qui l'a vu coller sur les murs de Rome et de Matera l'image d'un Pasolini au regard sévère portant dans ses bras son propre corps sans vie. C'est Davide Cerullo, enfant du quartier passé par la criminalité avant de trouver la rédemption dans la poésie, qui va lui ouvrir les murs de Scampia, banlieue populaire de Naples dans laquelle l'artiste voit un univers pasolinien d'aujourd'hui. Pignon-Ernest découvre alors le travail photographique de Cerullo, qui saisit depuis une dizaine d'années la vie du quartier et de ses habitants, dans ses aspects les plus durs mais également avec l'espoir et la conviction que ses enfants peuvent être sauvés par l'instruction. Erri De Luca et Christian Bobin, touchés eux aussi par le parcours et le travail de Davide Cerullo, joignent leur voix à celle d'Ernest Pignon-Ernest pour introduire les photographies et les textes ici rassemblés, qui tiennent tout à la fois du document, du témoignage tragique et de la rêverie poétique.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782072781568

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    18 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    474 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Davide Cerullo

Né en 1974, Davide Cerullo grandit dans le quartier de Scampia, où il vit une enfance difficile. À treize ans, il est enrôlé dans les rangs de la criminalité qui le conduit dans l'engrenage de la Camorra. En prison, il découvre Pasolini et la poésie. Rongé par les remords, il entrevoit une possibilité de rachat en menant un engagement pour aider les enfants de Scampia, où il vit toujours.

empty