Le loup des mers

Traduction PHILIPPE JAWORSKI  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Dans la baie de San Francisco, Humphrey Van Weyden, un jeune critique littéraire, est victime d'un naufrage. Loup Larsen, capitaine du phoquier le Fantôme, le repêche et l'emploie de force. Violent, comme tout son équipage, Larsen entend éduquer cet idéaliste candide et en faire un homme à son image, matérialiste et capable de défier la vie sauvage. Larsen est aussi un érudit, qui aime à débattre avec son prisonnier. Si leurs idées les opposent, Humphrey et Larsen sont en réalité les deux faces d'un même être, épris d'absolu, qui oscille entre maîtrise de soi et instinct de survie, entre le bien et le mal dont la force obscure nous emporte.Paru en 1904, Le Loup des mers égale les oeuvres majeures de London, L'Appel de la forêt et Croc-Blanc. Ce roman d'aventures et de mer explore - à l'instar de Moby-Dick, son modèle - les grandes questions de l'existence. Ce qui se voulait une critique de la figure du surhomme se révèle une fable philosophique haletante, qui montre combien toute vie est mise en mouvement par ses contradictions.

Rayons : Littérature > Œuvres classiques

  • Auteur(s)

    Jack London

  • Traducteur

    PHILIPPE JAWORSKI

  • Éditeur

    Folio

  • Date de parution

    25/05/2023

  • Collection

    Folio Classique

  • EAN

    9782072790263

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    236 g

  • Support principal

    Poche

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty