"nous nous aimons" - ou comment vivre avec le langage, l'autre sexe et le soir qui tombe

À propos

C'est la voix d'une femme d'aujourd'hui. Elle s'appelle Louise. Elle parle d'un amant qu'elle aurait eu. C'est le roman des voix qui peuplent l'existence de Louise (le mari, l'amant, les ami(e)s, le père...). Louise entend des voix parce que nous sommes tous faits des voix des autres, amies ou ennemies, anonymes ou célèbres. L'existence humaine est cette conversation infinie qui mêle à ce que nous pensons être des vérités et des hypothèses. Louise découvre qu'il n'y a pas d'amour sans langage ni sans esprit. Qu'il n'y a rien de vraisemblable qui ne soit pas, d'une certaine façon, absurde.
Toute vie humaine se passe en conjectures. Une vie c'est autant ce qui aurait pu être que ce qui a été. Tout ce qui nous arrive est double et incertain.
Nous entendons des voix. Nous ne les écoutons pas toujours. C'est ce qu'on appelle la vie civilisée, traversée de sauvagerie, d'incompréhensible. Ces voix parlent depuis l'aube de la pensée et de la culture. Philosophes, poètes, penseurs. Elles accompagnent toute histoire. Dans ce drôle de roman à la forme ainattendue, l'auteur les fait apparaître par bribes à mesure que Louise se perd dans l'histoire qu'elle ne reconnaît pas et qu'elle doit saluer comme étant la sienne. C'est-à-dire la nôtre. Une histoire faite de rencontres et de divorces, de présences et de fantômes.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782846820301

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    170 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    195 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Frédéric Boyer

Écrivain, traducteur et éditeur, Frédéric Boyer (né en 1961 à Cannes) est l'auteur d'une trentaine de livres, romans, essais, poèmes et traductions, tous publiés aux éditions P.O.L. Son ?uvre associe l'écriture personnelle et la relecture et traduction de grands textes anciens. Prix du Livre Inter en 1993 pour son roman Des choses idiotes et douces, prix Jules Janin de l'Académie française pour sa nouvelle traduction des Confessions de Saint Augustin (Les Aveux, 2008), iIl a dirigé le chantier de la nouvelle traduction de la Bible, avec de nombreux écrivains contemporains (Olivier Cadiot, Jean Echenoz, Florence Delay, Jacques Roubaud, Valère Novarina...), parue en 2001 (éditions Bayard).
En 2010, sa nouvelle traduction de Richard II de W. Shakespeare (P.O.L, 2010) est montée par Jean-Baptiste Sastre, avec Denis Podalydès, dans la Cour d'honneur du Palais des papes au festival d'Avignon. Où il fait lui-même ses premiers pas de comédien.
En 2012, création au Théâtre de Lorient et au Centre dramatique de Châteauvallon de sa première pièce : Phèdre les oiseaux (P.O.L, 2012), avec la comédienne Hiam Abbass.

empty