Mille secrets, mille dangers

À propos

Alain épouse Virginie en la crypte de l'oratoire Saint-Joseph. En apparence, c'est le plus beau jour de sa vie. Le marié est entouré de ses beaux-parents, de sa meilleure amie, de son cousin et de ses parents, qui ont quitté les guerres du Moyen-Orient pour le Québec, où ils se sont livré une autre sorte de guerre, familiale, intime, impitoyable : divorce, avocats, déchirements. La table est mise ce jour-là pour un désastre. Le mauvais oeil attend son heure. Car Alain va mal, de mal en pis, son corps et son esprit l'abandonnent, au moment même où un nom maudit resurgit des années noires du passé.
Un nom vite rejoint par une voix, un corps, une histoire.
Et tout ce qu'on a voulu oublier, tout ce qu'on a refusé de voir, tout ce qu'on a détesté vient réclamer son dû.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782896985272

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    19.7 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    3.1 cm

  • Poids

    536 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Farah

Alain Farah est né à Montréal en 1979. Il publie en 2004 au Quartanier un livre de poésie, Quelque chose se détache du port
(finaliste prix Émile-Nelligan). Pendant des études doctorales à l'École normale supérieure (Lyon), il publie Matamore no 29 (Le
Quartanier) premier roman remarqué qui sera publié deux ans plus tard à Paris (Léo Scheer) et se méritera des critiques
élogieuses dans Le Monde et Libération. En 2013, Farah fait paraître deux livres : un essai, Le gala des incomparables (Classiques
Garnier) de même que Pourquoi Bologne (Le Quartanier). Depuis 2011, il a réalisé plus de 75 chroniques à l'émission littéraire
Plus on est de fous, plus on lit ! à Radio-Canada. Professeur agrégé à l'Université McGill, Alain Farah enseigne la littérature
contemporaine et la création.

empty